Traitement de l’air

Les tâches réalisées dans les stations d’épuration d‘eaux usées, et localisées dans de nombreux bâtiments ainsi que dans les installations industrielles, représentent une source d'odeurs désagréables. Dans le passé, les odeurs lourdes issues de processus biologiques étaient éliminées par l'utilisation de filtres biologiques. Cependant, ces solutions à base de filtres secs sont plutôt chère et  peu fiable. Aujourd‘hui, il existe des processus physico-chimiques fiables utilisant l'ionisation ou les réactions photo-catalytiques pour le traitement des gaz  résiduels.

Les méthodes physico-chimiques sont très efficaces et appropriées POUR éliminer les odeurs désagréables de gaz secs comme H2S, NH3, (CH3) 2S ou COV (composés organiques volatils).

Photo: Oxydation photocatalytique

Oxydation photocatalytique

Ce procédé est une combinaison de photo-oxydation par rayonnement UV et d‘oxydation catalytique. Il est principalement employé dans des environnements soumis à une grande quantité de substances malodorantes et biologiques difficiles à décomposer (oxyder).

Savoir plus
Photo: Ionisation

Ionisation

La production d'oxygène actif est un processus naturel qui stérilise et désodorise l'atmosphère. L'air frais et propre après un orage est bien connu : c'est lorsque l'atmosphère est nettoyée par des procédés physico-chimiques, par exemple, initié par la foudre (ozonisation).

Savoir plus
Photo: AS-BioAir biofiltres

AS-BioAir biofiltres

Cette gamme de bio-filtres est conçue pour un débit d'air de 100 à 1700 m3 / h. Le bio-filtre comprend une cuve, une grille, et des brides pour raccordement d'échappement d'air et des lignes de distribution d'eau pour la pulvérisation en milieu de bio-filtration. Le bio-filtre n'est pas équipé de toit, de fonction de pré-traitement, ni de chauffage d'air. L'ensemble filtre ne comprend pas de ventilateur(s) d'extraction non plus.

Savoir plus